1 juillet 2018

Les Sables d'Olonne de long en large

Lors de mon stage en Vendée, aux Sables d'Olonne, j'ai pu profiter de quelques soirées pour dessiner. Une région attachante aux multiples facettes. Architecture, plage et personnages, port, ostréiculteurs et paysages en font une destination intéressante pour dessiner. Sur le boulevard qui longe la plage, quelques maisons du XIXe siècle ont miraculeusement échappé à la folie des promoteurs.

Palazzo Clementina, sur la plage.

La Tour Arundel sur le côté Chaume


Le port de plaisance à côté des pêcheurs

L'école de voile en bout de plage.

La Guittière, port ostréicole
La Guittière, port ostréicole

26 juin 2018

Arcachon, la belle du Bassin

Lors de  mes repérages pour mon stage de septembre à Arcachon, j'ai pu croquer quelques villas de la ville d'hiver. Bon exercice de dessin d'architecture. Et me faire plaisir au port.

Villa Brémontier

Villa Trocadéro

Le port



10 juin 2018

Sketchcrawl a Aix en Provence

Comme chaque année, a lieu début juin le sketchcrawl national. Cette fois-ci Aix-en-Provence. Un régal de couleurs avec cette pierre jaune si caractéristique de la région. J'ai décidé cette fois-ci de me lancer dans "l'accordéon". Feuille après feuille, les 4 jours se déroulent, s'imbriquant, se chevauchant. 2,3m de longueur immortalisé sur le Cours Mirabeaupar nos 2 compères reporters belges.

Le beffroi sur la place de l'Hotel de ville. Place Richelme. Son marché quotidien à l'ombre des platanes, son sanglier de bronze, réplique d'une statue de marbre à Rome et les parasols... qui ont servi de parapluies !

Place de l'Archevêché et ses hotels particuliers du XVIII e siècle.


Les petites rues étroites du quartier Est. Des enfilades de maisons colorées où une voiture a de la difficulté à passer. La place des Ormeaux et ses arbres diffusant une ombre généreuse. Sa fontaine dont le gazouillis est un vrai bonheur. A droite, une partie de la magnifique place Albertas. Pur chef-d'œuvre XVIIIe baroque. Pas eu le courage de m'attaquer à l'ensemble, si beau soit-il !

Vue du marché place Richelme, bien installées au café de l'Horloge.

La place des Cardeurs, toute en longueur, les toits se découpant sur un ciel d'encre.... grosse averse en vue. Et repli au sec au mythique café des 2 garçons sur le cours Mirabeau.


Place des Augustins près de notre Air B&B, le roi René sur le cours Mirabeau, le baptistère de la cathédrale Saint-Sauveur et Cézanne, l'enfant du pays, trônant sur la place de la Rotonde en travaux.


Et un dernier dessin de l'église de la Madeleine sur la place des Prêcheurs en travaux.
Bye bye Aix en attendant Dijon l'an prochain.





31 mai 2018

D'une rive à l'autre

Pour la venue de Nicolas Doucedame d'Aix-en-Provence, les USK Paris s'étaient donné rendez-vous au Pont Alexandre III. Un froid et un vent glacials nous a scotchés en ce beau mois d'avril et nous avons finalement trouvés refuge au Petit Palais!!!!

Croquis beaucoup plus rapide que le précédent puisque la pluie menaçait. Un quart d'heure pour ne voir que l'essentiel et mise en couleur après... sinon mon dessin aurait été lavé !

Direction cette fois, Alforville. Là-bas, 3 ponts se succèdent au dessus de la Marne, au confluent avec la Seine. Les promeneurs et cyclistes empruntent cette passerelle le dimanche. Drôle de pont de béton, massif et assez laid mais où les tagueurs ont eu la bonne idée de s'exprimer... ce qui donne de la couleur et de la vie !

Enfin, le pont SNCF et le pont de Charenton. Ancienne et nouvelle façon.

Architectures d'hier et d'aujourd'hui

Après le Palais de Justice, ancienne mode, voici le nouveau, construit par Renzo Piano dans le quartier des Batignolles. Un peu massif avec ses 3 étages superposés.... pour abriter pas moins de 10 000 personnes ! Le quartier est en plein chantier et un square, plutôt un parc, fait office de poumon vert dans ce univers minéral.

Exercices de style au square pour capter les enfants en mouvement... Pas facile !

Direction le square de la Tour Saint-Jacques en compagnie des copines du vendredi. Un vrai temps d'été où la lumière et l'ombre sculptent les façades haussmanniennes.

Le Louxor, Boulevard Magenta. Un cinéma d'autrefois, construit en 1921 dans le plus pur style néo-égyptien et rénové en 2013. Assise en plein carrefour, au raz des pots d'échappement !

Et à l'angle de la rue Poulet et de la rue Myrrha. Immeuble intéressant en "part de Brie" avec sa casquette rouge. Vraisemblablement des années 50.

11 mai 2018

Rome entre les gouttes


Juste avant de commencer le stage organisé avec Isabelle et accompagnées de Giovanni, sketcher romain, nous avons pris le temps, sous un soleil radieux de dessiner... la Piazza di Spagna. Noire de monde ! Exercice assez sportif au milieu de cette fourmilière !...
https://www.facebook.com/luke.van.der.belv/videos/10213869119094678/


Et la Santa Maggiore ! Quel morceau ! J'ai préféré faire l'autre côté, beaucoup plus simple et beaucoup plus rapidement.

Croquis en 10 minutes, debout, le temps pour Isabelle d'aller mettre un cierge !

Le Panthéon, face arrière avec beaucoup moins de monde que devant... c'est peu dire ! J'aime ce télescopage de différentes époques. C'est cela, Rome.

Le Castel San' Angelo et son côté massif, vue de la berge opposée sous un ciel nuageux.

Et enfin le Capitole, noir de monde mais installée sous les arcades puisque la pluie est revenue.

25 avril 2018

Lieux insolites


L'hiver, pas toujours facile de trouver des lieux au chaud qui varient des musées et des cafés pour y dessiner confortablement. Ici, c'était à Ground Control, un ancien site de tri postal de la SNCF, près de la Gare de Lyon. Endroit étrange relevant du hangar, un lieu de créations pluridisciplinaires, d'expérimentation et de découverte autour de la vie en ville. Un peu comme l'était Grand Train dans le 18°et la Recyclerie. Un espace avec cafés au mobilier recyclé où l'on peut jouer au flipper, musarder dans des galeries photo, prendre un café dans un autobus amarré sur le macadam, etc. J'attends avec impatience (et la bande à Sophie j'espère !), les beaux jours pour y dessiner en extérieur... car en hiver, le hangar n'est pas chauffé.


Autre lieu cette fois, le Pavillon des Canaux. Sur le quai de la Loire, cette "maison" est un "coffice" (coffee+ office + expos éphémères + animations, etc). Je n'ai pas réussi d'ailleurs à trouver la fonction originelle de cette bâtisse plantée sur le bassin de la Villette. Aves ses différentes pièces, salle à manger, salle de bains, salon, cuisine, ce lieu branché par excellence est vraiment très sympa pour y en prendre un café et y dessiner... et sans qu'on vous houspille pour laisser la place à d'autres consommateurs ou sans qu'un planton vienne vous dire "techniques sèches uniquement" !



Autre lieu encore hautement inspirant où je venais pour la première fois, le Musée de la Chasse et de la Nature, en plein Marais. Les anciens hôtels particuliers Guénégaud et Mongelas abritent désormais d'étonnantes collections d'animaux empaillés mais aussi des œuvres d'art contemporain sur le thème de la nature. Téléscopages très réussis et souvent plein d'humour. Un gigantesque cabinet de curiosités dans une ambiance feutrée et parfois inquiétante. Expo incontournable à voir en ce moment du célèbre peintre Garouste.


La partie droite de mon dessin était tellement ratée que j'ai plié ma feuille pour masquer les dégâts et y dessiner la partie droite de la panthère. J'ai alors collé un papier sur la partie ratée pour en refaire un autre dans la continuité du premier.

Et pour finir avec les animaux, le passage du Grand Cerf, en repérage pour mon cours de perspective centrée ! Comme mon croquis n'était pas très bien centré dans la page, j'ai rajouté le trophée qui m'a bien aidé à rééquilibrer l'ensemble !

20 avril 2018

Muses aux musées suite et fin

Dernier épisode de la série "Femmes" pour terminer mon accordéon présenté au festival du carnet de voyages de Lourmarin. Cette fois-ci, c'était à la Cité de l'Architecture et du Patrimoine. Pas très gai mes dessins, me direz-vous... bien sanguinolents ! Le sujet, vierges éplorées ou vierges folles condamnées à l'enfer et les murs magnifiques du lieu, tout de rouge, incitaient au traitement par le rouge !






17 avril 2018

Muses aux musées

Dans le cadre des stages avec Simon, j'ai réalisé ce carnet en accordéon sur la représentation des femmes au cours des âges. Fonds pré-fabriqués qui apportent de la couleur et de la matière là où l'on ne peut pratiquer que des techniques sèches. Il faut bien aussi trouver des endroits chauds l'hiver pour dessiner ! 


J'ai commencé avec la Grèce antique. Victoire de Samothrace, 200 ans av. JC ; les statues encore plus anciennes mais les plus belles car d'une synthèse étonnante, de 2000 ans av. JC aux Cyclades, puis l'Aphrodite de Praxitèle (400 av. JC) retrouvée à Cnide en Turquie.
J'ai continué avec les statues XVIIIe siècle au Louvre, puis au Musée d'Orsay à l'exposition Degas en autres. Au musée Guimet avec ses voluptueuses asparas (VIIe Siècle).














Voluptueuses, grasses, déliées, lascives, victorieuses, opulentes, naturelles, éthérées, assoupies, gracieuses, fardées, hiératiques, aguicheuses, sensuelles, apprêtées, alanguies, mutines, sérieuses, provocantes, alanguies, souriantes, fermées, dignes, austères, pensives... toutes des femmes, de marbre, de chair ou de terre.